Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 00:12

Jusqu'à maintenant, les communes étaient libres d'imposer ou pas aux constructeurs de prévoir des emplacements pour les vélos dans les immeubles neufs. Depuis le 1er janvier 2012 le constructeur qui réserve de la place pour les voitures doit obligatoirement en prévoir aussi pour les vélos. Des précisions de surface, de surface, d'éclairage... viennent même d'être publiées au Journal officiel. Elles entrent en vigueur pour les permis de construire demandés après le 1er juillet 2012.

 

On peut regretter la modestie des surfaces attribuées et qu'il ne soit rien prévu pour les immeubles sans parking à voitures... mais c'est une réelle avancée.

Si des contraintes plus strictes sont précisées dans les PLU, ce sont elles qui s'appliquent.

La FUB va bublier en avril un guide destiné à aider les architectes et promoteurs à concevoir les stationnements vélo (il n'est dans l'intérêt de personne que des vélos stationnent en dehors d'un garage mal conçu).

 

Voici les textes extraits de Légifrance :

 

 

Article R111-14-4 du Code de la construction et de l'habitation.

Créé par Décret n°2011-873 du 25 juillet 2011 - art. 1

Lorsque les bâtiments neufs à usage principal d'habitation groupant au moins deux logements comprennent un parc de stationnement d'accès réservé aux seuls occupants de l'immeuble, ces bâtiments doivent être équipés d'au moins un espace réservé au stationnement sécurisé des vélos, ce terme désignant, pour l'application du présent article et du suivant, les cycles et les cycles à pédalage assisté tels qu'ils sont définis à l'article R. 311-1 du code de la route.

Cet espace réservé comporte un système de fermeture sécurisé et des dispositifs fixes permettant de stabiliser et d'attacher les vélos par le cadre ou au moins une roue. Il présente une capacité de stationnement en adéquation avec le nombre, le type ou la surface de logements précisée par arrêté du ministre chargé du logement.

NOTA:

Décret n° 2011-873 du 25 juillet 2011 article 2 : Les présentes dispositions s'appliquent aux constructions de bâtiments dont la date de dépôt de la demande de permis de construire est postérieure au 1er janvier 2012.



ARRETE
Arrêté du 20 février 2012 relatif à l'application des articles R. 111-14-2 à R. 111-14-5 du code de la construction et de l'habitation



Article 3 (différé)
L'espace destiné au stationnement sécurisé des vélos prévu aux articles R. 111-14-4 et R. 111-14-5 du code de la construction et de l'habitation doit être couvert et éclairé, se situer de préférence au rez-de-chaussée du bâtiment ou à défaut au premier sous-sol et accessible facilement depuis le (s) point (s) d'entrée du bâtiment.
Il possède les caractéristiques minimales suivantes :
― pour les bâtiments à usage principal d'habitation, l'espace possède une superficie de 0,75 m ² par logement pour les logements jusqu'à deux pièces principales et 1,5 m ² par logement dans les autres cas, avec une superficie minimale de 3 m ² ;
― pour les bâtiments à usage principal de bureaux, l'espace possède une superficie représentant 1,5 % de la surface de plancher.
Cet espace peut être constitué de plusieurs emplacements.

Article 4 (différé)
Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux bâtiments ayant fait l'objet d'une demande de permis de construire déposée à partir du 1er juillet 2012.

Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 22:02
Une quinzaine d'arceaux avaient été promis en Commission de
 circulation à l'automne 2008, ils viennent d'être posés:


2 nouveaux arceaux très pratiques au croisement de la Grande Rue et
de la rue du Pont Neuf
(ils avaient toujours été refusés par l'ancienne municipalité).



1 arceau au même carrefour, près de la boulangerie



2 arceaux de plus près de la Poste (ici en cours de fixation)



Un arceau près de la cabine téléphonique. Mais rien n'empêche aussi
de s'accrocher sur la rambarde qui monte à la poste.




4 arceaux ont aussi été posés près du parking souterrain mais ils
 sont bien trop loin de l'entrée principale de la Halle aux Toiles.




Depuis 3 ans ans, nous demandons en vain de quoi accrocher
 nos montures à  gauche de la porte principale. Il est effectivement
 impossible de planter des  arceaux au sol (la pluie finirait par s'infiltrer
 vers les pauvres  voitures garées en dessous).
Mais de simples anneaux scellés dans le muret de gauche feraient notre affaire.
 Il y en avait partout autrefois pour accrocher les chevaux et ça ne coûte
 rien en comparaison du salaire du gardien du parking souterrain.




Voici un an ou deux, nous avions obtenu un arceau près de l'arbre.
Son scèllement n'a pas même eu le temps de sécher car un conseiller
municipal de l'ancienne majorité l'a fait retirer. Pourquoi ?




Nous avions aussi demandé des points d'accrochage aux deux entrées du
 nouveau gymnase. L'entrée haute reste à pourvoir, mais en bas ce n'est plus
 nécessaire, les nouvelles grilles font parfaitement l'affaire.


Repost 0
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 23:09
Depuis plus de deux ans, nous demandions qu'il y ait un
parking à vélos à proximité ou dans chaque école de la ville.


La municipalité vient de faire poser des arceaux à l'entrée de l'école Masson.
 Ils sont déjà occupés ce qui prouve que nous avions raison de les demander.



N'oubliez pas d'y accrocher votre vélo à l'aide d'un antivol en
 forme de U, les seuls qui sont efficaces.
Les tortillons en câble font "rigoler" les voleurs.
Repost 0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 01:14
En mai 2008, nous réclamions des arceaux près du Coubertin et à proximité du
 nouveau gymnase près de la gare (voir les articles en cliquant sur la rubrique
Propositions de parkings à vélos, sur la gauche de votre écran).

L'ancienne municipalité et les architectes supposaient probablement que ces
 équipements neufs ne seraient pas fréquentés par des cyclistes !
La nouvelle municipalité pourrait-elle corriger ces erreurs.

Promesse en a été faite le 12-1-09 lors de la Commission de circulation stationnement, aux deux emplacements préconnisés.
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:41
Dans la série "j'ai testé pour vous" : le nouveau caroussel à vélos de la gare.

En résumé : ce stationnement très solide, géré par la
Mairie d'Alençon, convient parfaitement à des cyclistes
 qui prennent régulièrement le train pendant plus d'un
mois ou à des habitants du quartier de la gare qui
 n'auraient pas où ranger leur vélo dans leur immeuble
 (qu'ils prennent  le train ou pas). Il n'est pas
 adapté à des utilisateurs occasionnels.


Pour tous les autres cyclistes, nous demandons toujours un stationnement
 dans l'enceinte SNCF, sous la surveillance tacite des agents, comme à Caen ou à Tours.


Mode d'emploi :


Chaque compartiment s'ouvre facilement avec une clef de sécurité
(attention, le numéro qui est gravé sur la clef ne correspond pas
  forcément au numéro du box mais ce problème devrait être rapidement résolu).


C'est du très solide,

 difficile à crocheter, avec plusieurs points d'ancrage.
La porte n'est pas une simple tôle.
Le toit est du même plastique que les boucliers des CRS.


Entrez votre vélo en levant la roue avant
(c'est un coup de main à prendre, avec un peu d'élan, après
deux ou trois essais, cela ne vous demandera aucun effort)

Pour les débutants, la marche à suivre est indiquée à l'intérieur.


La roue arrière s'encastre dans une logette au sol et le vélo tient tout seul.



Si votre vélo a une très grande valeur,
 vous pouvez le fixer avec un bon antivol sur une barre soudée, prévue à cet effet.


Si vous êtes un cycliste très grand (plus de 1,85 m), il se peut que la selle
 s'oppose à la fermeture de la porte. Forcez un peu, le vélo peut  avancer
 d'une dizaine de centimètres dans sa logette et vous fermerez sans difficulté
(en cas de réelle blocage pour des vélos particuliers, les services techniques
 disposent d'une plaque adaptable au sol pour que les très grands vélos s'encastrent).


Comment louer un compartiment

Ce stationnement est géré par la mairie,
le guichet SNCF ne peut pas vous renseigner.
Le système vient de se simplifier et normalement,
vous ne le ferez les démarches qu'une fois.


Première et désormais seule étape : allez à la Rotonde près de la Halle au Blé.
Entrez par la porte vitrée et montez l'escalier à droite jusqu'au 1er étage :
 service du stationnement
(tel 02-33-32-41-57, ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12 h et de 14 h à 17 h).


Vous signerez un contrat de location :
soit au mois avec tacite reconduction,
soit à l'année.
Attention de bien demander à résilier quinze jours avant la fin
de la période si vous ne voulez pas que la période suivante vous soit facturée
 (simple lettre adressée ou portée au Service stationnement, Mairie d'Alençon).
Tarifs : 8 € par mois ou 60 € par an
(c'est bien moins cher que prendre votre voiture !)

  Munissez vous d'un RIB (petit coupon dans votre carnet de chèques);
c'est indispensable pour le système de facturation.
Vous recevrez la facture  à domicile comme une feuille d'impôts :
premier mois de location et caution de 40 € (qui n'est demandée qu'une fois.
 Nous ne savons pas si cette caution est prélevée).
Vous pourrez alors opter pour un paiement par
 prélèvement automatique pour ne plus vous en soucier.

Principales clauses du contrat :

Usage exclusif pour garer des vélos. Un vélo oublié après la fin du contrat est
 remis à la Police municipale. Vous ne pouvez pas sous-louer.
 La ville ne garantit pas le vol et le vandalisme dans le compartiment...

Ce service stationnement vous délivrera alors votre clef


Merci aux municipalités successives et aux services techniques
d'avoir porté ce projet jusqu'au bout et d'avoir bien voulu simplifier le système de
réservation qui était fort compliqué au départ.

Repost 0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 00:50
Le nouveau gymnase près de la gare est présenté comme un
 modèle de construction, 
avec isolation renforcée, chauffe-eau solaire...
La pelouse pousse, les arbres
sont plantés.
Les travaux des abords ont été réceptionnés (voir Ouest
France du 25-6-08), pour un coût de 1 382 000 €.
Les concepteurs ont prévu 47 places de parking pour les voitures...
mais il n'y a toujours pas un arceau pour accrocher un vélo !

Souhaitons que la nouvelle municipalité termine le
 chantier engagé par la précédente en plantant des
arceaux dans un endroit bien en vue, très proche d'une entrée.


Le trottoir qui longe la rue nous semble un très mauvais
 emplacement car trop loin de l'entrée et trop  accessible
 à une fourgonnette bien équipée en matériel de découpe.
 Des arceaux pourraient  être implantés
 directement sur  l'esplanade haute, accessible à vélo par
 la rampe handicapés
(là où dimanche 18 mai, il y avait des voitures à vendre !),

Des arceaux pourraient être implantés sur l'esplanade accessible par la rampe handicapés visible à droite.

  Près de l'entrée basse (côté gare, entrée dite "entrée des sportifs")
 les barrières suffisent pour fixer les antivols.


Repost 0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 01:02


Le vol est un des obstacles les plus importants à la pratique du vélo en ville.

L'étude d'Altermodal montre qu'un grand nombre de cyclistes ne se servent de leur vélo que pour leurs loisirs.
Quel cyclotouriste laisserait son beau vélo ou son VTT fétiche sans surveillance dans une rue ?
Quel touriste à vélo n'a pas eu peur de laisser sa monture avec bagages à l'entrée du musée ?
Combien de parents perdent leur temps à accompagner leurs enfants à
l'école de musique au lieu de les y laisser aller seuls à vélo ?
A Bicyclette, le Directeur de l'Ecole de musique et bien des victimes ont écrit à l'ancienne municipalité,
nous n'avons pas eu de réponse !


Quel cycliste ne s'est pas fait voler un vélo, une selle ou une roue  sur le parking de la bibliothèque.
C'est l'un des endroits les plus dangereux avec le cinéma et la gare.
(c'est de cet "abri" que venait le vélo que nous avons photographié dans la Briante)

Créons deux ou trois parkings publics sécurisés dans la ville.


Février 2008, un vélo attaché parmi tant d'autres

Pourtant, il y a déjà un gardien municipal, mais il est à 30 m
derrière le comptoir de l'école de musique. Il ne voit pas les vélos.

Travaux proposés :
- clore le parking avec une grille munie d'un portillon à gache électrique ;
- disposer une caméra reliée à un moniteur sur le bureau du gardien .

Procédure d'accès :
- Le cycliste sonne au portillon ;
- une sonnette retentit sur le bureau du gardien ;
- le gardien contrôle la présence d'un cycliste avec vélo ;
- le gardien déclenche la gache électrique ;
- le cycliste dépose son vélo (il peut l'attacher)
- de son bureau, le gardien peut contrôler tous les gestes du cycliste,
- pour sortir le cycliste appuie sur un autre bouton qui n'est accessible que de l'intérieur ;
- avant de s'éloigner, le cycliste consulte le panneau d'affichage des
horaires d'ouverture (à installer près du portillon) ;
- si le cycliste revient en retard, le vélo reste bien à l'abri juqu'au lendemain.

- En revenant, pour reprendre son vélo, le cycliste sonne au portillon et regarde la caméra ;
- le gardien qui l'a déjà vu quelques heures avant, le laisse entrer et contrôle qu'il ne sort pas avec deux vélos!

Le coût du parking se limite à sa construction puisque le gardien municipal existe déjà.
C'est bien moins coûteux et bien plus écologique que le parking
souterrain vide construit par la précédente municipalité.

A ceux qui douteraient de l'utilité d'un tel équipement,
Strasbourg a inauguré un parking surveillé de 10 000 vélos à la gare en 2007.
Il est plein !!!
Repost 0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 22:19
Au cours de la semaine du 16 au 22 avril 2007, plusieurs arceaux à vélos, des
barrières pour protéger les piétons et des places supplémentaires pour
les handicapés ont été ajoutés. Les zébras ont été repeints. Ces travaux
vont parfaitement dans le sens de ce que nous avions demandé. Nous
en remercions la municipalité à une nuance près : nous préférons des
arceaux dispersés dans toute la ville, posés pragmatiquement au fur et
à mesure que le besoin s'en fait sentir, plutôt que des séries. Les 6
arceaux posés devant le Palais de Justice peuvent accueillir 12 vélos ce
qui est beaucoup pour cette administration. Nous n'en espérions pas tant
(à ce jour il n'y a par exemple pas d'arceaux devant le nouveau pôle
franchisé ni devant l'ANPE qui le jouxte le long de la route de Paris).
Parrallèlement, la Police est passée place Foch pour verbaliser ceux
qui ne respectaient pas les zébras (une vingtaine de PV à chaque fois,
ce qui est nouveau). Certains de nos adhérents sont très favorables
aux PV, d'autres n'aiment pas le surcroit de répression. Nous nous
accordons pour considérer que les PV ne doivent être posés que
quand les véhicules mal garés imposent des détours ou des passages
sur la chaussée aux piétons . La largeur doit être suffisante pour passer
en famille avec paquets et poussettes.


Il est difficile de trouver une place à certaines heures.
La tentation est grande de se garer sur les zébras.
La petite voiture ne semble pas être très gênante......


Mais la même scène, prise sous un autre angle, prouve que les piétons ne peuvent que
se déporter sur la voie centrale. Quels parents laisseraient leurs enfants revenir de l'école
seuls par ce trajet quand tous les "trottoirs" sont encombrés.

Cette gêne est facturée 35 € au profit de la collectivité..

Nous espérons que les automobilistes verbalisés préfèreront désormais circuler à
pied ou à vélo. Mais pour ceux qui ne le pourraient pas, nous rappelons qu'A Bicyclette
propose la création d'une navette de mini-bus entre les parkings vides du Parc Elan et
le centre ville.  Cette expérience pourrait être tentée au moins à certaines heures
pour les automobilistes volontaires
(voir à la rubrique "Nos propositions en centre ville" de ce blog).
Repost 0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 21:47
    Les clients du marché dominical n'ont pas d'emplacement fiable pour accrocher leurs vélos. Ce n'est pas beaucoup mieux les autres jours : les arbres ne permettent pas de s'accrocher avec un antivol en U (les seuls qui sont efficaces).

    La pharmacie et le bar du bas de la place ont prévu deux râteliers mange-roues. C'est une bonne initiative. Mais dans l'encombrement du dimanche, ils ne sont pas accessibles.











    Devant la pharmacie, 3 arceaux à placer devant le camion blanc.















    Près du tabac, 5 arceaux à placer sur le trottoir, à la place du camion blanc qui se moque du code de la route !
En fait, un seul a été posé en mars 2007 !













    Près du 8 à 8, 5 arceaux à mettre sur le trottoir, juste à droite de l'homme à chemise jaune. En fait , un seul a été posé en mars 2007 !















    Le même emplacement lors de notre balade au marché du 10 septembre 2006.

    Quelle place aurait-il fallu pour garer les voitures de ces vingt cyclistes ?














    Quelques vélos directement posés sur les vitrines. Voilà ce qui risque d'arriver quand il n'y a pas d'arceaux. Les commerçants ne l'apprécient pas.







    Propositions transmises à la mairie en juillet 2006 et partiellement acceptée le 28-11-06 : des arceaux ont été posés là où nous le souhaitions près du tabac journaux du haut de la place et à proximité du 8 à 8, près du panneau Decaux ; mais seulement 1 dans chacun des deux emplacements ! Les cyclistes risquent donc de continuer à poser leurs vélos sur les vitrines.
Repost 0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 20:58
    Près de Lancrel, les arbres et les barrières offrent un choix diversifié d'attaches. Mais au bas de la rue et surtout à proximité de la Halle aux Toiles, les places manquent. Un investissement conséquent a été consenti en souterrain pour les voitures, nous demandons 1000 fois moins, et sans frais de fonctionnement !





    3 ou 4 arceaux entre l'arbre et l'escalier, là où les cyclistes posent naturellement leur vélo... sans être sûrs de le retrouver.














    Quelques arceaux pourraient être disposés en avant de la porte de l'ascenseur.














    Les habitants de la nouvelle résidence qui a remplace l'Hôtel de France disposent d'un box pour garer leurs vélos la nuit, mais pas leurs visiteurs occasionnels et les clients des commerces.

    Nous proposons d'implanter quelques arceaux sur le tottoir, près du boîtier électrique, en laissant  bien libre le passage des piétons le long de la vitrine.



Propositions transmises à la mairie en juillet 2006 et refusées le 28-11-06 : il serait impossible de percer le sol pour implanter des arceaux près de l'ascenseur et près de l'entrée principale de la Halle aux Toiles car cela dégraderait l'étancheïté du parking souterrain. Il nous est proposé de renforcer le parc à vélos place Poulet Malassis.
Pour A Bicyclette, cet emplacement est trop loin de l'entrée de la salle et risque d'être un investissement inutilisé. Nous préconisons des arceaux sur socle large qui ne nécessitent pas de creusement ou une fixation sur les murs.
.
Repost 0