Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 16:42

A Bicyclette vous informe de l'inauguration de la nouvelle piste cyclable le long de la Sarthe réalisée à notre demande et à celle des habitants par la municipalité de Saint Germain.

Nous suivons ce dossier de près car nous encourageons la ville d'Alençon à concrétiser le projet de pont qui relierait cette piste au secteur de Koutiala. Les coûts et les problèmes techniques étant non négligeables, on peut comprendre que sans pression populaire le dossier puisse prendre du retard.

A Bicyclette vous invite donc à participer nombreux à l'inauguration et à profiter du beau temps pour passer sur notre stand.

 

Les animations auront lieu dans l'arboretum de St Germain (à ne pas confondre avec celui de l'avenue de Koutiala). Il est situé à 200 m de la mairie, dans la prairie qui longe la Sarthe, derrière la poste, au contact du pont de l'Elan  qui mène à la piscine et au Parc Elan.

 

Programme Samedi 8 septembre 2012 :

- midi : inauguration officielle. Venez nombreux munis de votre T shirt A Bicyclette ou dossard fluo si vous le souhaitez.

- midi et demi : apéritif public offert par la mairie

- vers 13 h : la ville invite les habitants à venir pique niquer (plusieurs membres ont déjà mentionné qu'ils apporteront leur repas). le comité des fêtes devrait tenir buvette rôtisserie

- par la suite, nous tiendrons un stand au moins jusqu'à 16 h 30 :

 * gravage contre le vol (gratuit pour les adhérents et les scolaires, 4 € pour le grand public. Gravage du numéro officiel et du nom pour ceux qui le souhaitent)

 * petites réparatrions, réglages de freins et dérailleurs, gonflage, diagnostic de problèmes techniques...

 * discution sur plan de la CUA des parcours en cours d'aménagements, de vos problèmes de circulation et souhaits divers

 

- Saint Germain organise cet après midi là des balades en canoé et barque, une animation musicale....

 

dscf0001.jpg

Le point de départ de la piste de 1460m qui devrait être raccordée au secteur du Parc Courbet par une passerelle. C'est là que se tiendront les animations de l'inauguration.

 

Et n'oubliez pas, Dimanche 16 septembre 2012, notre balade vélo-patrimoine vers Lonray, Colombiers, Damigny avec pique nique à Colombiers (abri prévu en cas de pluie).

Départ 10 h 30 dans la cour du musée.

Repost 0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 22:43
A la demande de la Mairie de Saint Germain du Corbéïs, nous avons réfléchi à l'amélioration de la circulation des cyclistes et des piétons dans ces rues. Vous trouverez ci-dessous en lien le détail de nos réflexions.  Il conclut pour l'instant à la difficulté de construire de véritables pistes en tenant compte de tous les paramètres et des réglementations en vigueur.Cependant, les travaux proposés amélioreraient sensiblement notre sort pour des coûts modestes.
N'hésitez pas à poster des commentaires si vous avez des solutions alternatives ou simplement des améliorations  et des critiques à apporter.

Cliquez ici pour voir le détail de l'étude transmise à la mairie en décembre 2009

Le fichier qui pèse plus de 4 Mo peut mettre une minute à s'ouvrir.

Repost 0
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 20:45
Depuis le 16 février 2007, nous regrettions sur ce blog que les bandes cyclables de l'avenue de Koutiala s'arrêtent  avant les carrefours avec les rues du Gué de Gesnes et de la rue d'Alençon. Les cyclistes étaient obligés de faire la queue aux feux avec les camions sans pouvoir légalement les doubler.
A l'occasion de la réfection de l'enrobé, les services du Conseil Général, de concert avec la Mairie de Saint Germain que nous remercions, ont aménagé  des passages sur les larges trottoirs. Nous sommes d'autant plus satisfaits que le tracé est exactement celui que nous avions dessiné sur ce blog (cliquer à droite sur la rubrique "Nos propositions vers Saint Germain").


mont___trottoir_c__t___vaches.jpgLa demande...

koutiala-2009-a.JPG...la réalisation.
Les piétons disposent d'un cheminement bien distinct à droite des arbres.


kout 2009 b réduit
Au croisement avec la rue de la Belle Charpente, l'ilot central a été échancré pour faciliter le passage des piétons et cyclistes. C'est étroit mais parfaitement fonctionnel. Cela invite les usagers à passer avec prudence. Inutile donc de l'élargir.
Au delà, le trottoir a été abaissé pour faciliter la montée des poussettes. Les cyclistes n'y ont théoriquement pas droit, mais étant donné qu'il y a peu de piétons et que le risque à rouler avec les camions en bouchon est réel, les vélos sauront choisir le bon parcours.

koutiala 2009 cA droite, le cheminement que nous avions demandé facilite l'entrée dans la ville sans avoir à se soucier du feu et en toute sécurité. Un peu de goudron faciliterait le roulage des poussettes...
A gauche, il manque un sas de trois mètres pour que les cyclistes puissent se positionner devant les voitures s'ils veulent tourner vers Saint Germain.

sas.jpgExemple de sas à vélos à Rennes

Il reste à faire pareil de l'autre côté du boulevard, à partir du Pont de Koutiala :
trottoir_vers_st_germain.jpgSans oublier le sas au niveau du feu...


A partir de la rue de la Belle Charpente, le trottoir est suffisemment large pour l'aménagement de 2 bandes bien distinctes : une à droite des arbres pour les piétons, une à gauche pour les cyclistes et rollers. C'est d'autant plus important qu'il est possible que l'entrée du collège Racine soit déplacée sur ce même boulevard, près du gymnase.
belle-charpent-2009-b.JPG

Repost 0
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 19:38
Dès le début du chantier sur le pont, nous avons écrit à la mairie pour que les
cyclistes puissent prendre le sens interdit avec les riverains (voir article ci dessous).
 Mais depuis quelques jours, la voie disponible s'est sérieusement rétrécie,
rendant toute remontée périlleuse.


Nous conseillons donc aux cyclistes de passer à pied sur le trottoir du pont.

Nous espérons que nous pourrons prendre ce sens interdit quand le chantier se
 déplacera sur la deuxième moitié du pont. Les cyclistes chemineront alors
 au bord du trottoir rénové, sans risque d'être coincés contre les barrières axiales.


.
Repost 0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 12:31
Depuis la mi avril, la circulation est réglementée sur le pont de l'hôpital.
Les voitures qui veulent sortir de la ville vers Saint-Germain doivent faire
 un détour important pour éviter ce chantier... et les cyclistes aussi.
 Le détour est d'autant plus désagréable pour nous que notre moteur, c'est nos jambes !

Dès l'installation du sens interdit,  A Bicyclette a écrit à la mairie pour
 proposer un changement de la réglementation. Les vélos pourraient remonter
 ce sens interdit comme ils remontent sans accident la rue de Lancrel.

 Les 3,80 m disponibles entre les grilles et le bord du trottoir de gauche sont
suffisants si la vitesse était limitée à 30 ou à 20 km / h. On permet bien le passage
 des nombreuses voitures de "riverains" qui sont bien plus larges que les vélos !



Ca passe à l'aise si la vitesse des véhicules est limitée !

Nous attendons encore le changement du dispositif et nous nous étonnons
 que les vélos n'aient pas été pris en compte dès le début du chantier.
Une mesure qui n'aurait rien coûté et véitablement favorisé
la pratique du vélo en cette période printanière.


Le 18 mai 09, cette demande n'est plus d'actualité car l'espace disponible
 s'est sérieusement rétréci. Les cyclistes peuvent passer à pied sur le trottoir.
 Ils espèrent malgré tout une dérogation si la largeur de la voie de
circulation est à nouveau portée à 3,80 m.


.
.
Repost 0
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 22:52
Des choix à faire contre les bouchons

Les candidats de St Germain-du-Corbeïs répondent à propos de notre idée de piste cyclable le long de la Sarthe (voir Orne Hebdo du 4 mars p. 28) :

- Notre proposition fait déjà partie du projet de Gérard Lurçon.

- Régis Chalumeau le dit "envisageable" pour les piétons mais : "en ce qui concerne l'aménagement en piste cyclable cela nous paraît difficile". A Bicyclette se demande bien pourquoi cette restriction aux vélos. Bien d'autres villes l'ont fait, exemple Angoulème, plusieurs km très fréquentés le long de la Charente.

- Pour Serge Kempf, "ce sont des terrains privés... donc une idée pas facile à réaliser".

A Bicyclette précise qu'une majorité des terrains nécessaires à l'aménagement sont déjà publics. Pour son projet exclusivement automobile de déviation ouest, S. Kempf ne semble nullement gêné de procéder par expropriation. Et là ce sont des dizaines de propriétaires et de riverains qui en subiront les conséquences. Un arrangement amiable est certainement envisageable pour la modeste bande concernée par notre projet.

Les trois candidats de Saint Germain s'inquiètent des conditions de circuation des voitures qui traversent la commune.  Pour rassurer les riverains nous rappelons que la hausse inéluctable du prix du pétrole réduira automatiquement les bouchons. Le rôle des élus est d'offrir des alternatives à ceux qui accepteront de se passer de leur voiture : raccourcis cyclables et piétonniers, transports en commun... (cette révolution ne réjouit personne : nous sommes tous automobilistes!) .

Il s’agit d’un véritable choix de société car notre parcours n’est pas qu’un simple outil de loisir, c’est une nouvelle liaison urbaine . Nous avons le choix, soit de continuer à construire des aspirateurs à voitures qui n’empêchent pas les bouchons de s’accroître, en grevant le budget des collectivités et des automobilistes au profit des vendeurs de pétrole ; soit favoriser les déplacements doux, moins polluants et économes en énergie tels que le vélo ou les transports en commun (nouvelles lignes de bus à créer).

Le Mans vient d’inaugurer son tramway, Alençon ne peut pas se contenter d’un réseau vieux de 15 ans : seuls 2 % des salariés vont à leur travail en bus ! Si ce chiffre atteignait 15 %, la déviation ouest deviendrait inutile et ceux qui n’ont pas d’autre choix que la voiture pourraient circuler bien plus aisément. Et
pourquoi pas une navette de bus reliant Villeneuve à Leclerc.. Il y a des progrès possibles !

Faisons vite, ça chauffe.



Notre projet de piste le long de la Sarthe est détaillé dans un article accessible en cliquant sur le lien "Nos propositions vers Saint Germain" (lien sur la colonne de gauche de votre écran. Trois projets sont décrits pour St Germain, c'est le troisième).




Repost 0
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 00:56
    Pour sortir du béton, Philippe Ménard nous propose une balade dans la campagne
au départ des zones très urbanisées. Cette boucle ne coûte que le prix d'un flèchage
mais suppose qu'un sens interdit soit réouvert aux cyclistes entre les n° 1 et 3.

    A part les 2 traversées de la rue de Fresnaie (3 et 8) et une côte à 5 % entre 1 et 3,
ce parcours ne présente pas de vraie difficulté. Chacun peut monter la côte à son
rythme en admirant le paysage campagnard. Les tronçons communs aux voitures
se font sur des petites routes tranquilles entre 5 et 9, en descente,ce qui permet
d'y rester moins longtemps et de ne pas avoir trop de différentiel de vitesse avec les voitures.


Au départ de Perseigne (0 sur la carte) :


Départ en traversant la route du Mans en profitant de la bonne
protection qu'offrent les feux du Lycée Marguerite de Navarre
(c'est plus problématique avec les ronds points).
Le gros bâtiment gris est le centre Leclerc, la piste descend juste à sa droite.


Descente le long des réserves du magasin...

On tourne à gauche vers Arçonnay...


Toujours tout droit en direction d'Arçonnay, raversée bien protégée, avec
refuge central,  près du rond point de la Cave de Haut Eclair...


Juste avant d'arriver dans l'agglomération d'Arçonnay, il faudrait pouvoir obliquer
à droite dans le sens interdit. Cette charmante petite route, large et calme était
auparavant ouverte à toute circulation. Elle est aujourd'hui réduite aux riverains
et donc officiellement interdite aux balades à vélo !


Proposition A Bicyclette n° 46 : autoriser la circulation dans les deux sens
des vélos sur la route qui mène à la Chevalerie, sur la commune d'Arçonnay.


L'entrée du château de la Chevalerie est à droite, la balade continue tout droit...


Tout est bon pour décourager les promeneurs, c'est une privatisation de l'espace public...


Si vous ne voulez pas enfreindre la loi, vous pouvez toujours monter la côte avec
votre vélo à la main car rien n'interdit la circulation des piétons.

Les rares riverains ont certainement intérêt à ce que la route reste peu
fréquentée (lieu dit Groigné) Une ouverture touristique aux cyclistes redonnerait
une utilité supplémentaire à cette voie et justifierait la restriction de circulation des voitures...


Au lieu dit Le Clos (n°2 sur plan), la route est même barrée par une ficelle facile à enjamber.


Même en demandant les raisons d'un tel barrage aux plus proches voisins du
panneau, il est difficile d'obtenir une réponse !


La ficelle dépassée, il vous restera à franchir 2 tas de gravier tassé (c'est facile et même ludique)...


Vous devez traverser la rue de Fresnay (n°5) pour contourner sur le chemin en face vers St Barthélemy.


Le chemin en descente légère est très carrossable, même en période humide...


Il débouche sur une petite route qui descend vers Saint-Germain...


Vous passerez à côté du parcours sporif de Chauvigny (accès libre, tables de pique-nique)...


Sous l'oeil des poneys et des chèvres de la parcelle voisine...


Une fois entrés dans Saint Germain, vous pourrez faire une boucle détour (facultatif) par la rue du Grand Pré...


...la petite Suède de Saint-Germain, avec ses maisons en bois peint...


et ses casse-vitesse de type coussins berlinois.


Plutôt que de circuler sur la dangereuse rue de Fresnay, passer à gauche sur
les parkings du centre auto et de Champion...


Traverser la rue de Fresnay au niveau de la station essence, vers un
passage discret que vous apercevez juste à droite du panneau Stop.


Il vous mènera par la petite rue de la Chènevière...


...jusqu'aux pistes cyclables de la rue de la Suifferie (n°9 sur plan).
En les suivant, vous retournerez au Centre Leclerc (sans obligation de vous y arrêter).


.

.
Repost 0
16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 02:01
Les bandes cyclables de l'avenue de Koutiala s'interrompent à l'approche des  carrefours !
Aux heures d'affluence, les cyclistes doivent faire la queue aux feux derrière les files de
voitures et de camions puisqu'ils n'ont pas le droit de les doubler à droite. Ceux qui
en prennent le risque circulent dans un caniveau irrégulier, garni de surprises.



A Bicyclette propose de construire des pistes cyclables sur les larges trottoirs existants.

Ces trottoirs sont sur la commune de Saint Germain du Corbéïs


En petits points rouges, les actuelles bandes cyclables ; en trait plein rouge, les
pistes préconisées ; en vert, les sas à aménager.


Côté hôpital, le trottoir herbeux est très large. Il existe déjà un sentier goudronné
pour les piétons à droite des arbres.

Proposition A Bicyclette n° 42 : constuire une piste cyclable séparée de
celle des piétons , sur le trottoir, jusqu'à la rue de la Belle Charpente.


Proposition A Bicyclette n° 43 : entre la rue de la Belle Charpente et d'Alençon,
faciliter la montée des cyclistes sur un trottoir rénové à partager avec les rares piétons.
Ce dispositif facilitera aussi la circulation des poussettes, fauteuils roulants et rollers.


Proposition A Bicyclette n° 44 : au débouché de l'avenue de Koutiala sur
la rue d'Alençon (côté hôpital), créer une sortie à 3 branches pour les cyclistes :


- vers l'avant , casser la bordure du trottoir ;
- vers la gauche, créer un sas à la peinture pour les cyclistes voulant tourner vers Saint-Germain ;
- vers la droite, renforcer un cheminement déjà marqué par le piétinement avec un Cédez
le passage pour les cyclistes associé à une micro voie d'accélération.

 
La visibilité est excellente, aucune surprise n'est possible.
Les cyclistes allant tout droit et à gauche devraient respecter le feu comme
les voitures ; ceux allant vers la droite pourraient passer au rouge mais
devraient céder le passage en toutes circonstances.



Proposition A Bicyclette n° 45 : Avenue de Koutiala, côté Saint Germain,
prolonger la bande cyclable interrompue par une piste cyclable à aménager sur
le large trottoir ; cheminement à partager avec les rares piétons.

Ce dispositif profiterait aussi aux poussettes, fauteils roulants et rollers de
Saint Germain voulant se rendre aux parcs Courbet et de l'Arborétum et à leur futur axe cyclable.
.
Repost 0
10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 18:01
    La présence de la zone inondable de la Sarthe et les odeurs de l'ancienne
station d'épuration ont limité l'urbanisation à l'ouest de la ville. La plupart des
villes font maintenant de ces coulées vertes des zones de loisirs et de circulation douce.

    Le parc Courbet (près de la base de l'hélicoptère) et l'Arborétum pourraient
être parcourus par une piste cyclable à la fois utilitaire et de loisirs.

    Si une passerelle pour les vélos et les piétons était construite au
niveau de la base de canoë, cette piste pourrait aller d'une part jusqu'au
salon de coifure de Saint-Germain et d'autre part jusqu'au bourg de
Condé, en longeant la sarthe, en traversant des paysages sympathiques.

Ce serait le prolongement de l'axe cyclable de la Grande Rue jusqu'à
Saint-Germain et à Condé-sur-Sarthe.


Plan 1 : de l'hôpital à Saint-Germain

Plan 2 : la suite, de Saint-Germain  à Condé


Détail : traversée du Parc Courbet (1 à 3 sur le plan 1)

Le parcours existe, son adaptation aux vélos est prévue sur les plans de
programmation de la ville mais nous attendons encore son aménagement concret.

Une variante par la ruelle taillis pourrait être aménagée dès la fin de
la démolition de l'ancienne station d'épuration.


Départ possible près des toilettes du parc Coubet : aménager le passage en faisant sauter
une place de stationnement. Baliser le parcours "vers Saint-Germain et Condé en longeant
la Sarthe, Camping", suivi de sigles indiquant que le parcours est adapté à certains
engins roulants : vélos, rollers, poussettes, mais pas aux scooters...


    Proposition A Bicyclette n° 31 : Dans le Parc Coubet, créer une bande de roulement confortable distincte du passage actuel des piétons (marches). Une piste large de 2,20 m  est suffisante
pour se croiser et se doubler sans risque.
La forte descente vers le vallon risque d'attirer des skate-board et autres jeux à roulettes.
Tant mieux, car ils ont peu de lieux pour s'exprimer à l'abri des voitures. Cet usage
exclut un revêtement à base de gravier.


Puis la piste peut rejoindre le sentier prévu pour les piétons.

Pour éviter les accrochages avec les piétons dans ce virage, créer un passage à
droite du bosquet, avec un nouveau pont...

Traversée de l'avenue de Koutiala (n°4 sur le plan 1) :


Traversée de l'avenue de Koutiala :
 initialement nous avions proposé de passer sous le pont, juste au dessus du niveau de l'eau de la Sarthe. Cela a été refusé par les sevices techniques.

Proposition A Bicyclette n° 32 :  aménager un feu flash actionné par un bouton
poussoir, ou mieux un feu tricolore,  ainsi qu'un refuge pour une traversée
de
l'avenue de Koutiala
en deux temps.

Il est aussi possible, mais c'est presque aussi cher qu'un rond point, de creuser un
tunnel sous la route, en profitant du relief favorable.


Traversée de l'arborétum (n° 5 et 6 sur le plan 1) :


Descente vers l'arborétum à adoucir en pensant à ceux qui la monteront dans l'autre sens !



Le gravier actuel est inutilisable pour les vélos, encore plus pour les rollers,
les poussettes et les fauteuils roulants.

Proposition A Bicyclette n° 33 : dans l'arborétum, aménager une piste cyclable
roulante, à l'écart de l'allée gravillonnée, pour laisser le bord de l'eau aux pêcheurs.




A l'approche de la base de canoë, à proximité du camping, le chemin devient
étroit et boueux. Il est difficile de passer à vélo en hiver ou de nuit.
   
Proposition A Bicyclette n°34  A l'approche de la base de canoë :
        -  renforcer la berge pour gagner sur la pente de quoi faire une piste cyclable
double sens digne de ce nom.

        - ou mieux, acheter une bande de terrain à droite du grillage pour élargir le passage.

Il n'y a pas de maison d'habitation à exproprier ni de famille à expulser comme
pour construire les commerces de la zone Ouest. Ici ce terrain agricole est
pratiquement en friche. Le propriétaire serait peut-être vendeur à l'amiable.

    Ce passage est d'autant plus important qu'il est utilisé pour les promeneurs
du camping pour rejoindre la ville à pied (dans l'état actuel, ils ne peuvent le faire
ni à vélo, ni en fauteuil roulant ou avec des poussettes, ni par temps humide).


Traversée de la Sarthe à la base de canoë de Guéramé (n°8 sur le plan 1) :


Arrivée à la base de canoë. Il est possible de remonter vers la droite vers le
camping et la gendarmerie, ou traversée de la Sarthe à gauche, sur une passerelle à créer.

Proposition A Bicyclette n° 35 : construire une passerelle cycliste et
piétonne sur la Sarthe au niveau de la base de canoë.


De l'autre côté de la rivière, la piste se scinderait en deux branches :
- l'une continuerait à longer la Sarthe au moins jusqu'à l'église de Saint Germain du Corbéïs ;
- l'autre s'éloignerait de la rivière en longeant un ruisseau jusqu'au sallon de
coiffure de Saint Germain (n°9 sur le plan 1).

Constuire cette passerelle sur la Sarthe revient à créer une liaison directe entre le
Boulevard Duchamp et le bourg de Saint Germain pour les cyclistes et les piétons.


Du camping de Guéramé au salon de coiffure de Saint Germain (n° 9 sur le plan 1) :


Une piste pourrait partir du Camping de Guéramé (n° 7 sur le plan 1) et franchir la
Sarthe sur une passerelle à créer au niveau de la base de canoë . Toujours en ligne droite,
elle longerait un ruisseau dans les prairies pour aboutir dans le bourg de Saint germain,
juste à gauche du salon de coiffure.
Proposition A BIcyclette n° 36 : aménager une piste cyclable de la
passerelle de Guéramé (à créer) jusqu'à la rue du Gal Leclerc.





Le débouché sur la rue du Gal Leclerc peut se faire :
- soit en passant sur le parking privé de gauche après entente avec le propriétaire ;
- soit sur terrain public en busant le fossé sur une vingtaine de mètres .

De la Passerelle de Guéramé (à construire) à l'église de Saint Germain
(n° 10 sur le plan 1) :

Proposition A Bicyclette n° 37 : aménager une piste cyclable le long de la
Sarthe de la passerelle de Guéramé (à créer) jusqu'au pont de l'Elan.



Côté Saint Germain, la sarthe est longée par des prairies plus ou moins exploitées,
sans habitations, un cadre idéal pour des balades utilitaires ou touristiques à vélo.
Si une piste devait être aménagée ici, le bétail pourrait continuer à brouter à proximité
sans clôtures (cela se fait sans problème en montagne et dans certains parcs nationaux).
Contrairement aux voitures, les cyclistes ne sont pas dangereux  pour les animaux.


Les pêcheurs circulent déjà le long de la rivière.


Entrée dans l'arborétum de Saint Germain. Le terrain est public et déjà partiellement aménagé.


A l'approche du pont de la rue de l'Elan, la piste se scinderait en 2 branches :
- l'une obliquerait à droite vers le rond point ;
- l'autre passerait sous ce pont pour rejoindre le vieux pont près de l'église.


Les vélos ne peuvent pas monter l'escalier, ils ont intérêt à passer sous le pont.


Proposition A Bicyclette n° 38 : renforcer la berge sous le pont  de l'Elan, pour
supporter une piste cyclable qui continuerait dans l'herbage, le long de la rivière,
jusqu'au pont suivant de la rue de Condé.



Sortie de l'herbage et passage sur le vieux pont de la rue de Condé, vers la rue de Beauséjour.


Proposition A Bicyclette n° 39 : Rue de Beauséjour, tracer des bandes cyclables à la peinture rugueuse.
Cela ralentira d'autant la vitesse des voitures qui ont tendance à aller bien vite dans le virage.

Vers la rue du Temps Perdu (n° 15 et 16 sur plan 1) :


Entrée dans la rue du Temps Perdu, rue très calme et campagnarde. Son seul défaut est
son relief. Les cyclistes qui n'ont pas peur des voitures continueront tout droit sur 100 m pour
prendre  la rue de la Jardinière qui est pratiquement plate mais plus encombrée.


Ca monte...


... puis ça descend ...


La rue du Temps Perdu débouche dans la rue de la Source, dans un paysage de plus en
plus campagnard (n°18 sur plan 2)


Débouché sur la rue de la Jardinière (n°19 sur plan 2), Condé est à gauche.


Rue de la Jardinière, la zone 30 n'est respectée qu'aux abords des casse-vitesse.


A l'approche de Condé, l'espace s'élargit.
Proposition A Bicyclette n°  40 :  créer à droite une piste cyclable sur le trottoir à élargir.
Les cyclistes sont en effet déséquilibrés et plus vulnérables dans la montée (n° 20 sur plan 2).
Proposition A Bicyclette n°  41 :
à gauche, tracer une bande cyclable à la peinture rugueuse dans
la descente
. Les cyclistes sont moins vulnérables dans la descente car leur différentiel de
vitesse avec les voitures est plus faible et que leur trajectoire est plus rectiligne (n°21 sur le plan 2).


Repost 0