Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 00:30
A trop vouloir bloquer les scooters, on gêne tous les autres usagers avec des obstacles infranchissables.
Pour favoriser le vélo, aménageons les raccourcis.


Rue D'Estienne D'Orves, ce passage est un raccourci intéressant et calme :
une piste cyclable à bon marché puisqu'elle est déjà construite !


- la pente est trop raide
(c'est dangereux en descente)
- le trottoir est trop haut
- inutilisable pour les handicapés
- peu pratique pour une poussette
(surtout si le parent tient d'autres enfants ou des courses par la main)
...
Conclusion : passage à maintenir pour les piétons
 (ils prendront toujours le chemin le plus court)

Mais à reconstruire  à droite du poteau pour les cyclistes et autres engins roulants.
Maintenir l'interdiction aux engins motorisés.



Repost 0
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 18:51
A Bicyclette s’oppose à la Zone commerciale ouest

L’association « A Bicyclette » lors de sa dernière assemblée générale, le 28 mars 2007 a pris position contre le projet d’urbanisme « Zone ouest » à Alençon.
Les adhérents  d’ « A Bicyclette » sont soucieux de favoriser les déplacements urbains et péri-urbains à vélo ou avec des moyens de transport non-polluants.
Le projet de « Zone-Ouest » tourne le dos à cette problématique en renforçant encore un peu plus, « la civilisation de la bagnole » puisque tout est conçu pour l’accès à cette zone en voiture automobile individuelle exclusivement. Rien n’est prévu dans la première tranche de travaux pour le vélo.

L’Association « A Bicyclette » préfère aux zones commerciales déshumanisées, des commerces de proximité dans les quartiers périphériques et dans le centre-ville.

 L’avenir doit être repensé en limitant les voitures qui contribuent fortement à l’émission des gaz à effet de serre. En contrepartie des navettes-pendulaires de transport en commun, rapides non-polluantes devraient être mises en place pour acheminer toutes les personnes qui viennent de la périphérie ou des communes plus éloignées.
Il faut que ces navettes puissent prendre des passagers piétons mais aussi des passagers accompagnés de leur bicyclette ou de voiture d’enfant ou de caddie pour faire le marché etc.
Il faut aussi favoriser le prêt ou la location à faible coût des vélos en ville (vélos avec remorques, vélos avec assistance électrique etc.) ; il faut aussi prévoir des vélos-taxis ou tout autre système de transport et de livraison pour favoriser le commerce du centre-ville. Que deviendront les grands halls commerciaux périphériques quand le prix des carburants aura limité la circulation des voitures individuelles .
Bref, il y a beaucoup de projets alternatifs à mettre en place pour favoriser le commerce de proximité, re-créer du lien social et préserver l’avenir de la planète.

Si malgré tout le projet devait se réaliser

- Nous demandons à ce qu’un couloir de circulation soit crée pour les cyclistes et piétons, le long du futur magasin « Le Passage ». Il permettrait de relier le secteur du Parc Elan à la rue de la Brebiette, sans attendre l’hypothétique construction de la tranche habitat et de la « Coulée verte » qui lui est associée.

- « La coulée verte » dont nous reconnaissons l’intérêt, doit être une piste cyclable double sens assez rectiligne car  le vélo utilitaire ne peut concurrencer la voiture que s’il permet de gagner du temps. Les multiples chicanes que laissent entrevoir  le plan sont source de mauvaises rencontres avec des piétons sur ce trajet en forte descente. Nous souhaitons aussi que la coulée débouche directement sur le chemin reliant les Châtelets, sans avoir à circuler sur le Chemin des Planches qui est très dangereux.  Si cette coulée est réussie, elle permettra à de nombreux scolaires résidant à l’ouest de la ville de rejoindre le collège Balzac, le Lycée Alain et la future Providence sans avoir à se faire emmener par leurs parents.
- Rappelons aussi que les cyclistes peuvent aussi être de bons clients pour les commerces si leur stationnement est prévu : ce n’est pas le cas sur le nouveau pôle franchisé   ni près de l’agence ANPE qui le jouxte

Texte déposé lors de l’enquête d’utilité publique.
Repost 0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 01:07
      Du centre commercial Carrefour à la Boissière, les cyclistes doivent évoluer au
milieu d'une circulation dense. Pourtant la route est bordée par de très larges trottoirs
en assez bon état. Les cyclistes pourraient facilement les partager avec les rares
piétons si quelques mètres de bordures étaient abaissées.
     Les aménagements proposés sont peu coûteux. Ils conviendraient aussi aux
poussettes, fauteuils roulants et rollers. Ils peuvent être réalisés vite, en attendant
que soient tracées les véritables pistes cyclables qui sont prévues entre la rue
de Bretagne et la Boissière.


        Proposition A Bicyclette n° 47 : faciliter le roulement des cyclistes, poussettes,
handicapes et rollers sur les larges tottoirs, du magasin Carrefour à la
Boissière (dans les deux sens).  Cela revient souvent seulement  à échancrer
quelques bordures.
       Ce secteur est intégralement sur la commune de Condé-sur-Sarthe.


        Départ juste avant les feux de Carrefour. La bordure est difficile à monter sans
mettre pied à terre. Pourquoi attendre la constuction de la controversée zone
Ouest ? (n° 1 sur le plan).
        Une deuxième entrée est à prévoir juste après les feux, pour les cyclistes venant
du centre commercial (n° 2 sur le plan).
        Au delà il n'y a pas de problème jusqu'au rond-point. La sortie est facile car en
haut les bordures sont inapparentes.



Une autre bordure à abaisser, après le rond-point, en direction de la Boissière.


Le hameau de la Boissière est bordé de larges contre-allées mais celles ci sont parfois
interrompues par des bordures ou des obstacles faciles à aménager (n° 3 sur le plan).


Abaisser la bordure facilitera le passage des vélos, poussettes, fauteuils... Disposer
une deuxième quille pour réguler le stationnement qui s'étale en dehors des marques,
alors qu'il y a de la place à 10 m.


A près la Boissière, les vélos circulent avec les voitures.
A droite, il serait facile de tracer une piste dans l'herbe pour toutes les circulations
douces, jusqu'au prochain carrefour.
Une telle piste simple existe déjà à gauche pour les usagers entrant dans l'agglomération (n° 4 sur le plan).


Toujours dans la Boissière, les cyclistes, les handicapés... qui voudraient maintenant
se diriger vers Alençon, en cheminant par les larges contre-allées, buttent encore
sur des bordures (n° 5 sur le plan).


Le couloir est peu engageant mais il faudrait bien peu de travaux pour qu'il le devienne.


On approche d'Hyperburo : encore une bordure à échancrer.


Sortie de rond-point avant d'ammorcer la descente en pente douce vers
Carrefour : une dernière bordure à échancrer pour pouvoir
circuler sur le large trottoir (n°6 sur le plan).

.
Repost 0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 01:03
Une partie de nos propositions pour Saint-Germain-du-Corbeïs concernent aussi Condé-sur-Sarthe
Repost 0