Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 19:37

A Bicyclette organise avec l'agrément de la Ville d'Alençon, une après-midi de marquage contre le vol.

Un numéro + votre nom (si vous le souhaitez) = 3€
(un marquage gratuit pour les adhérents, gratuit pour les scolaires)
Présenter une pièce d’identité

Pour en savoir plus sur le procédé, cliquer sur l'onglet à droite : "marquage des vélos contre le vol" et faire défiler la page jusqu'en bas.

 

Pour vous faire profiter de nos compétences, nous vous proposons de vous aider à entretenir votre vélo.

Si vous avez des problèmes techiques, de réglage, si vos tentatives de réparation des crevaisons échouent, apportez-nous votre monture.

Si la réparation est simple, nous la ferons gratuitement ensemble. Si elle est plus compliquée, nous vous indiquerons si le jeu en vaut la chandelle et comment procéder.

 

Nous profiterons de cette rencontre pour échanger sur vos problèmes de circulation dans la communauté urbaine : quels tracés faut-il encore améliorer, quels sont les feux rouges que nous pourrions ignorer... ? (Le code de la route permet désormais aux cyclistes de "griller" les feux rouges pour tourner à droite pourvu que les aménageurs aient disposé un nouveau panneau sous le feu. Il n'en existe pas encore à Alençon. Nous recensons les emplacements où cette liberté serait sans danger).

 

gravage-reparation-web--19-5-12.jpg

 

 

 

Et Pensez déjà à réserver votre après midi du Samedi 2 juin, de 16 h à 18 h pour notre prochaine balade gratuite de la Fête du vélo. Départ Place Foch (plus de détails prochainement sur ce blog).

Repost 0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 11:15
Si j'avais titré cet article "luttons contre le vol des vélos", certains d'entre-vous ne l'auraient pas lu,
surtout les plus à gauche  qui  luttent parfois avec raison contre un état qu'ils jugent trop policier et
 qui considèrent déjà que se plaindre d'un vol à la police est une forme de délation qui
 rappelle les mauvais souvenir du régime de Vichy.
Ils assimileraient facilement la plainte pour un vol de vélo  à une collaboration avec cet Etat.
Ils n'attachent pas leur vélo ou seulement avec un antivol à 3 €.
Quand on leur propose de marquer leur vélo, ils font la moue... l'insécurité serait bien trop surévaluée.
Après le vol, d'autant plus fréquent qu'ils ne se protègent pas, ils excusent d'emblée le
 fautif en justifiant que c'est sans doute un malheureux, broyé par cette société bien trop
 dure où les vrais voleurs, ceux d'en haut, ne sont jamais sanctionnés.
Inconsciemment, ils croient peut-être promouvoir  un monde idylique où la propriété privée n'éxiste pas.

Ces lignes et celles qui vont suivre ne sont pas une exagération, elles résultent
de nombreuses conversations avec des victimes mais aussi avec leurs voleurs.


Il n'y a qu'une frange de la population que l'angélisme amuse, ce sont les voleurs !
Quelle que soit la réelle situation sociale des voleurs, ils ont compris qu'il est toujours plus
facile de s'emparer de ce que vous avez acheté en travaillant, plutôt que de travailler eux mêmes.

Quand ils se font prendre, ils répètent avec aplomb les alibis que vous leur avez
soufflés et qui leur évitent de se remettre en cause  :
-  "J'ai eu une enfance malheureuse";
-  "Le vélo, il était même pas attaché";
-  "C'était un vieux vélo sans valeur";
 - "Ca fait trois mois qu'il traine devant la gare";
-  "y'en a qui volent des milliards et on leur dit rien";
- "J'ai pas de travail et pas d'argent"
(début 2008 cette excuse sonnait creux car  le bâtiment embauchait assez
facilement les hommes, quel que soit leur âge,  pourvu qu'ils travaillent effectivement
 sur le chantier et qu'ils n'aient pas de handicap physique).
-  "J'en avais marre de marcher"...

 Comme si la victime n'avait pas dû, elle aussi, rentrer à pied.
 Comme si la victime était forcément quelqu'un de riche et sans problèmes.
Les voleurs se ressassent  toujours des excuses qui leur permettent de se regarder
 dans la glace sans gêne. Ils ne sont pas sans foi ni loi. Ils ont leur loi et leur logique.
Ils appliquent à leur profit la loi de la jungle que les victimes dénoncent :
 la loi du plus fort au détriment de la justice et de la paix sociale.

D'ailleurs, quand on prolonge un peu la discussion, ils ajoutent d'autres alibis, du type :
-  "Moi aussi on m'en a volé un, alors maintenant je me sers";
-  "Il avait laissé son vélo dans un coin où y'a plein d'vols, si
c'était pas moi qu'il l'avait pris, ça aurait été quelqu'un d'autre";
-  "J'l-ai pas volé, j'l-ai pris pour rentrer chez moi et j'l-ai laissé devant l'immeuble";

Et quand ils ont réussi, ce sont les premiers à étaler tapageusement leur richesse...


Alors changeons nos pratiques :
- attachons nos vélos pour ne pas offrir des proies trop faciles aux voleurs ce qui
les encourage à persister dans leur délinquance (quand le vol des vélos
 deviendra plus dur que le travail, ils auront intérêt à travailler);
- attachons nos vélos et consacrons ce que nous économiserons ainsi à offrir de
 quoi rouler à ceux qui ne peuvent réellement pas se le payer;
- marquons nos vélos pour aider la police à faire tomber les réseaux
de voleurs qui vous exploitent ;
- portons plainte pour que la fréquence du vol ne soit plus niée  et minimisée.
- la délation n'est méprisable que quand elle s'attaque à des innocents où à des
 infractions à une loi injuste (or le vol est unanimement reconnu comme une
faute par toutes les constitutions et pratiquement toutes les religions, même
 par celles qui encouragent à la générosité).

 Faire l'autruche ne sert que les délinquants.

Si ces propos vous paraissent excessifs ou incomplets, n'hésitez pas à donner votre avis en
cliquant sur "commentaire", au bas de cet article.
Repost 0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 23:04
Photo lundi  25 février,  au pied du pont, entre la mairie d'Alençon et les Promenades.

Cela aurait pu être le vôtre !
(c'est peut-être le vôtre ?)

A qui la police municipale va-t-elle pouvoir rendre
ce beau vélo apparemment neuf ?

DSCF0022.JPG
Contre le vol, faites graver votre vélo.
Après le méfait, il est trop tard.

Tous les détails à la rubrique "marquage des vélos contre le vol" à gauche de cet article.
Avec le concours de la Municipalité d'Alençon et de la Région Basse Normandie.

DSCF0016.JPG

PS  du 10-3 : par hasard, la propriétaire du vélo s'est plainte de la disparition de sa monture auprès d'un de nos adhérents. Il avait disparu du trop célèbre parking de la bibliothèque. L'endroit le plus dangereux d'Alençon pour les vélos après la gare. L'adhérent lui a montré  cet article. La propriétaire a reconnu son vélo et contacté la police municipale qui avait repêché l'engin. Il n'est plus à l'état neuf !
Repost 0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 17:05

 


marquages sur rendez-vous possibles sur les secteurs
d'Alençon, Sées et Argentan
nous contacter : aulerque@wanadoo.fr


Ce procédé, encouragé par la Région Basse-Normandie, la
Ville d'Alençon et la Fédération des usagers de la bicyclette,
consiste à graver un numéro sur le cadre.

De plus en plus, nous ajoutons le nom du propriétaire

si celui-ci le souhaite. Le gravage dissuade partiellement
les voleurs et surtout permet de restituer le coursier à son
propriétaire s'il est retrouvé.

Actuellement, les services municipaux et de police sont
encombrés de dizaines de vélos qu'ils ne peuvent pas rendre.
Quand des malveillants sont soupçonnés de vol,
ils certifient que leur butin est leur propriété et il est bien
difficile de prouver le contraire.

En Allemagne, ce sont 40 % des vélos retrouvés
qui sont restitués à leur propriétaire contre 2 à 4 % en France.
Pour comprendre le procédé, rendez-vous
sur le site de la Fubicy www.bicycode.org .


    
     A bientôt
Repost 0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 18:58

Après le gravage du 8 juillet sur le marché de Courteille à Alençon, notre machine à
graver prend des vacances actives dans la Manche. Elle sera 
tous les dimanches, du 22 juin au 19 août 2007, sur les quais du port de Cherbourg
avec l'association Vélorution.
Tous les détails sur le site de cette association (taper vélorution Cherbourg sur un moteur de recherche). Voir l'affiche : http://velorution-cherbourg.fr/medias/Affiche_marquage_07_07.pdf

 
 les gravages du 5 et du 12 août ont été annulés car la machine était en
réparation en région parisienne. Le gravage du dimanche 19 août s'est
parfaitement déroulé malgré un vent glacial sur les quais.

 

Repost 0
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 00:46
Opération de gravage "Mon vélo s'appelle reviens"
Dimanche 8 juillet 2007
de 9 h à 13h
Sur le marché de Courteille à Alençon
devant la Caisse d'Epargne

Hélas, il a plu toute la matinée !
 Les commerçants faisaient grise mine. Les clients ne se bousculaient pas dans les allées. Nous avons vu très peu de cyclistes courageux, mais la moitié de ceux qui sont passés sont venus immatriculer leur vélo : 10 de plus au compteur et des conversations intéressantes.



Profitez-en pour venir faire vos courses à vélo !
Repost 0
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 00:01

Samedi 23 juin

de 14 h à 18h30

Au Centre Social Edith Bonnem

(derrière la gendarmerie)

Bilan de l'après-midi : 23 vélos immatriculés malgré un gros orage et des grains continus.


A Bicyclette a procédé à sa première opération de marquage des vélos "Mon vélo s'appelle Reviens", à l'occasion de la journée Portes ouvertes, au Centre Social Edith Bonnem (derrière la gendarmerie), samedi 23 juin, de 14 h à 18 h 30. Ouvert à tous.

Ce procédé, encouragé par la Région Basse-Normandie, la Ville d'Alençon et la Fédération des usagers de la bicyclette, consiste à graver un numéro sur le cadre. Il dissuade partiellement les voleurs et surtout permet de restituer le coursier à son propriétaire s'il est retrouvé.

Actuellement, les services municipaux et de police sont encombrés de dizaines de vélos qu'ils ne peuvent pas rendre. Quand des malveillants sont soupçonnés de vol, ils certifient que leur butin est leur propriété et il est bien difficile de prouver le contraire.

En Allemagne, ce sont 40 % des vélos retrouvés qui sont restitués à leur propriétaire contre 2 à 4 % en France. Renseignements et annonce des opérations suivantes sur notre site www.abicyclette.over-blog.com et sur le site de la Fubicy www.bicycode.org .

Munissez-vous d'une pièce d'identité.

Tarif : 2 € pour les adhérents (dans la limite de 2 vélos par an et par adhésion) ;

5 € dans tous les autres cas

La machine a été achetée avec le concours de la Région Basse-Normandie et de la Ville d'Alençon.

Repost 0