Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 20:05

A bicyclette a communiqué à la mairie d'Alençon son projet pour passer au rouge à certains feux.


Pour consulter le projet (en pdf) cliquez sur cette ligne.

 

Ci dessous, un extrait de la lettre d'accompagnement destinée au député maire :

 

          "Monsieur le Député Maire,


          Depuis quelques années, de nombreux cyclistes ont pris l’habitude de « griller »
certains feux rouges ce qui scandalise les automobilistes sur qui s’abat une juste répression
des mêmes faits. Les mêmes conducteurs étaient aussi choqués par les cyclistes qui remontaient
de sens interdits. Pourtant l’accidentologie démontre que ces pratiques ne comportent
aucun danger dans certaines configurations. C’est ce qui a conduit le législateur à
permettre la remontée d’une partie des sens interdits puis à autoriser le franchissement des
feux rouges pour tourner à droite ou aller tout droit (quand il n’y a pas de rue à droite). Le
Code de la route a été modifié en ce sens en janvier 2012 laissant aux maires le soin de
trier les carrefours à feux où ce serait applicable.
          Nous remercions encore votre municipalité d’avoir bien voulu répondre à notre
demande pour les sens interdits. Nous ne comprenons cependant pas la récente fermeture
aux cyclistes de la rue du Jeudi, entre la Poste et France Télécom. La rue est pourtant assez
large (3,95 m), la covisibilité excellente et les voitures sont déjà obligées de rouler au
pas pour tenir compte des nombreux piétons auxquels elles doivent laisser la priorité près
de la pharmacie (il n’y a pas de passage piéton réglementairement peint à 50 m à la ronde).
Nous demandons donc la réouverture de ce sens interdit aux cyclistes.
Nous souhaitons aussi que vous accompagniez l’évolution du Code en matière
de feux rouges. C’est pourquoi nous avons sélectionné 11 feux sur lesquels l’application du
nouveau dispositif serait le moins contestable. Quand cette série sera traitée et entrée dans
les habitudes, il sera toujours temps de l’étendre ou non à une dizaine d’autres feux que
certains de nos membres ont aussi tendance à franchir sans ressentir aucun danger.
L’intérêt de cette mesure n’est pas d’affaiblir la règle mais bien au contraire de
la renforcer en considérant que la loi ne doit interdire que ce qui est véritablement dangereux.
Le maintient en l’état renforcerait le sentiment des usagers, et particulièrement des
jeunes, que la loi est coupée des réalités vécues et qu’il est donc légitime de ne pas la respecter.
Ces usagers risquent de prendre l’habitude de ne rien respecter, ce qui est socialement
contre-productif.
            L’autorisation de franchir des feux rouges contribuerait à valoriser le vélo en faisant
gagner du temps aux cyclistes et même de la sécurité (en partant en avance sur le flot des véhicules
qui démarreront après eux). De leur côté, les automobilistes n’auraient plus à attendre que
les cyclistes démarrent puisque les vélos n’auraient plus l’obligation de s’arrêter.
Dernier argument en période de rigueur budgétaire : sur les carrefours où nous la proposons,
cette mesure ne coûte que le prix d’un panneau par feu. Administrativement, il suffit de
prendre un arrêté.
           Nous espérons que vous aurez à coeur d’engager cette démarche sans trop tarder
pour qu’elle ne devienne pas un enjeu de campagne électorale. Nous sommes prêts à rencontrer
vos services pour finaliser au cas par cas la mise en oeuvre du dispositif. Enfin nous participerons
à la communication pour préciser que tous les feux ne sont pas concernés, que le cycliste qui
passe a l’obligation de laisser passer les piétons et convaincre les conservateurs qu’ils n’ont rien
à y perdre.[.....]"


Nous préparons aussi une réponse à l'article de G. Legot concernant

la piste cyclable du lycée Alain. Nous en proposons la publication

dès cette semaine au Journal Orne Hebdo.

Partager cet article

Repost 0
Published by à Bicyclette
commenter cet article

commentaires